Le nouveau monde l’esprit

 » Comment les explorateurs font-ils connaître qu’ils ont trouvé un Nouveau Monde ? A l’instar de Colomb, ils n’en savent tout d’abord généralement rien eux-mêmes. Mais lorsqu’ils signalent leur découverte à leurs semblables, et en particulier à leurs propres confrères, et qu’ils s’ entendent répondre: « Impossible. Nous n’en avons jamais entendu parler: il n’existe pas de monde de ce genre », ils comprennent tout au moins que ce qu’ils ont trouvé estnouveau. Qu’ensuite ils réussissent à répondre victorieusement aux critiques qui leur sont adressées, qu’ils survivent quelques dizaines d’années aux railleries des incrédules, et finalement se fassent entendre du petit nombre de ceux qui veulent bien y regarder de près, et ils comprennent alors que leur « monde » est à la fois nouveauet réel, que ce n’est pas une illusion.
Quand, demandera-t’on peut-être à présent, une découverte est-elle assez importante pour être baptisée « un monde nouveau » ? C’est lorsque les nouvelles perspectives qu’elle ouvre modifient nettement et profondément notre façon de considérer celui que nous connaissons déjà, lorsqu’elle exerce une influence permanente sur notre conception de la vie. « 


(Extrait de: J.B.Rhine, « Le nouveau monde l’esprit », Librairie Adrien Maisonneuve, 1955, p.8.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s