Machine Secrète: Dieu (Jacques Vallée)

LIRE L’AVANT-PROPOS DE JACQUES VALLEE POUR SEKRET MACHINES: DIEUX NON-FICTION.

AVANT-PROPOS DE JACQUES VALLEE

MACHINES SEKRET: DIEUX

Lorsque Tom Delonge m’a demandé de présenter ce livre, qui constitue un réexamen audacieux de la signification et de la nature des phénomènes aériens inexpliqués, je me suis senti à la fois honoré et interpellé par l’opportunité qu’il offrait, car le terrain est à la croisée des chemins.

Les observations ont été ignorées par les universitaires, sommairement balayés par les politiciens, censurés par les églises, classés par les militaires et ridiculisés par les médias. Pourtant, les rapports continuent à venir. L’expérience de l’inconnu n’a fait que s’aggraver, soulevant des questions troublantes sur l’intrusion de l’étrangeté dans notre monde moderne et brillant de machines commodes et de divertissements superficiels.

D’abord, des questions sur l’histoire. Quand la mythologie sur les origines des cultures humaines est confrontée à un fait environnemental et biologique, quelle vérité émerge-t-elle de la naissance de l’humanité? Quelles forces, quelles influences ont influencé son développement? Y avait-il des dieux sur la terre dans ces jours de pâques (in illo tempore)? Ou les avons-nous inventés pour rendre compte de notre besoin spirituel de toucher les étoiles – un besoin né il y a des millénaires, mais plus urgent et plus puissant que jamais dans notre siècle?

La deuxième question concerne la réalité elle-même. C’est encore plus fondamentalement scientifiquement fondamental et psychologiquement troublant.

Reconnaissons aux sceptiques, pour le bien de l’argumentation, que les OVNIS n’existent pas, comme les experts de SETI et le consensus d’Acadème continuent de nous assurer. Supposons que les rapports de tels objets sont en effet incompatibles avec les idées anthropocentriques de la réalité physique telles que l’entend l’édifice sophistiqué de la science moderne.

Dans une subtile torsion de logique qui aurait ravi les philosophes de l’école Derrida, ce déni du témoignage compilé à partir de centaines de milliers d’observations partout dans le monde nous permet soudainement de les accepter librement: Quel mal pourrait-il y avoir à reconnaître ces insignifiants histoires à la lumière du jour? Comme les auteurs de ce livre se disputent brillamment, une fois que nous sommes d’accord que les OVNIS sont impossibles, rien ne nous empêche d’ouvrir les fichiers, même les secrets: En effet, « L’OVNI ne peut être » connu « qu’en ne demandant pas ce que c’est.

Ce qui nous amène logiquement à réaliser quelque chose d’autre: Si les ovnis et la réalité physique sont incompatibles, peut-être est-il temps de renégocier la réalité physique. Parce que, comme nous le savons tous, ces OVNIS impossibles qui n’existent pas ne vont pas disparaître.

Tom DeLonge et Peter Levenda, qui ont eu un accès privilégié à des informations longtemps refusées, ont rouvert le débat autour de ces deux questions. La persistance du phénomène dans la pleine gloire de son impossibilité force un réexamen fondamental de notre histoire et de notre présence sur terre, et ouvre la perspective capiteuse d’une percée au-delà de la confusion et des contradictions laides de la physique moderne.
Rien n’est facile ou simple une fois que vous prenez cette mesure. En tant que lecteur de ce livre, si vous êtes d’accord avec nous pour remettre en question des idées anciennes et des théories enracinées, vous entrez dans un monde de documents poussiéreux, d’interprétations provisoires et d’idéologies irréconciliables. Comme l’a noté Jeffrey Kripal, nous demeurons ici «dans une forme de gnose ou de connaissance interdite bien au-delà de la raison et complètement au-delà de toute croyance».

À leur crédit, les auteurs sont bien conscients que ce matériel ancien est fragile. Ils remettent courageusement en question les diverses hypothèses des savants et les traditions respectables des piété établies, mais ils n’essaient pas de nous imposer une nouvelle idéologie. En conservant le sens analytique qui est critique dans l’approche de ce matériau, ils le montrent devant nous dans toute sa complexité. Ils vous invitent, comme ils m’ont invité, à se joindre à une toute nouvelle phase de recherche, éclairée par les sources les plus anciennes et les plus récentes.

Les « machines Sekret » ont un message pour nous. Le moment est venu de le déchiffrer.

Jacques Vallée

Réf: Tess Passero

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s