Saisir le phénomène OVNI

26168429_2027582310858432_4691840982761969688_nDepuis quelques toutes petites années, se pose la question de la conscience dans les rencontres avec le phénomène ovni. A quel niveau est-elle réellement concernée dans ces contacts ? Se contente-t-elle de saisir le phénomène tel qu’il se déclare devant les témoins ou fait-elle le jeu d’influences externes et de celui de notre inconscient.

Nous le découvrons à chaque pas désormais, le phénomène ovni est lié au questionnement intérieur de l’homme. Il suscite l’interrogation sur l’être et son devenir. Il porte, d’une certaine manière, un caractère initiatique qui transformera à jamais la vie de celui qui aura croisé son chemin. Et si c’était là le message destiné à éveiller l’homme à sa propre transcendance ?

Pour que cela ait toutefois un sens il faut alors réfléchir sur ce que suppose l’évolution humaine car transcendance peut être mais pour aller où, dans quel but ? Si effectivement, le phénomène ovni attire l’humain à une compréhension plus subtile que celle qu’enseigne la matière c’est donc qu’il y a là tout un chemin qui se dévoile et qui ne demande qu’à être foulé. Mais comment faire et quelles aptitudes humaines permettent d’en faire l’expérience ?

Poser l’idée de l’évolution humaine c’est poser également évoquer la notion de perfection telle que celle-ci est incarnée dans la nature, exempte de chaos. Si effectivement l’homme multidimensionnel est adapté au monde multidimensionnel dans lequel il évolue, c’est parce qu’il pour en lui porte les mêmes germes à une plus petite échelle. L’oracle de Delphes « Connais-toi, toi-même, et tu connaîtras l’univers ». L’homme porterait-il ainsi un programme qui le pousse à se rattacher sur la note d’un LA universel, celui d’un équilibre absolu. C’est en tout cas le message porté par le Bouddha en son temps qui fit la démonstration de sa rapide accession à la perfection.

Plus tard encore Jésus était porteur de ce même message, qui en réalisant des miracles imposa cette image de perfection humaine potentielle.

D’où viennent d’ailleurs ces messagers qui interviennent ainsi par période pour interroger les hommes sur leurs natures profondes. Le phénomène ovni ne porte-t-il pas finalement les mêmes attributs que ces messagers, dans un aspect adapté à notre époque ?

Une perfection qui se développe alors sur l’observation de ce qu’est l’homme à travers la personnalité. C’est là la porte qui permettrait à tout à chacun d’explorer les mondes multiples dans lesquels nos expériences respectives sont intégrées.

Que représente alors ces mondes multiples dans lesquels nous évoluons ? Ils représentent tous ensemble la colonne vertébrale, qui unit « l’Esprit » (source de toute chose, l’unité) au monde physique (multiplicité) en considérant ainsi les mondes intermédiaires qui les unit, sur laquelle la conscience se meut et accumule son expérience.

De quoi dépend la vitesse de l’évolution ? De la capacité de la conscience à explorer et à s’exprimer dans les mondes qu’elle côtoie ainsi qu’à son aptitude à se détacher rapidement du ou des sujets observés (désidentification). Ce détachement permet ainsi de donner toute la liberté nécessaire à la conscience pour l’exploration des autres niveaux de « réalités » et de les accueillir sans à priori. Mais chaque monde exploré entraîne son nouveau lot de questions.

Si je propose ainsi une vision extrême et idyllique à ce qui devrait être c’est parce que l’horizon auquel nous aspirons intimement est tout aussi empreint d’une perfection supposée. Nous devons ainsi nous poser la question de ce qui nourrit nos espérances et qui est confiné pour le moment dans l’inconscient jusqu’au moment où la conscience dépassera les frontières de l’inconnu.

L’optique de l’évolution étant de se rapprocher de l’unité des choses. Et si par nature, telle est le but de toute existence, il est logique de penser que la relation à la matière devient différente en pareil cas et ne permet plus de considérer les différents aspects de la matière sous des angles séparés.

Revenons ainsi rapidement sur le sujet du prisme, transformant une lumière blanche (unité) en 7 couleurs distinctes (multiplicité). Quelle perception a alors une des 7 couleurs de la lumière blanche ? Elle n’obtiendra qu’une perception incomplète de la vérité, puisque son évolution se déroule à travers la filtre de sa propre réalité. La seule en mesure de comprendre l’ensemble est la lumière blanche dont toutes les couleurs émanent puisque qu’elle porte en elle tous les principes qui ont rendu possible la multiplicité.

Considérant ainsi la vie du point de la conscience, il est alors important de se poser la question qui est de savoir si le terme extraterrestre a alors un sens. Les formes hébergeant les consciences ne seraient finalement qu’un écrin temporaire qui rendent en réalité l’aspect physique comme non essentiel ou sinon comme un élément perturbateur supplémentaire qui tant à faire le jeu de l’illusoire séparation des choses.

Imaginons ainsi, encore, que des consciences aient développés à ce point leurs visions du monde au point de manipuler la « matière ». Nous obtiendrions donc des êtres supérieurs à l’humain que l’évolution a guidé et qui, peut être aujourd’hui, ont laissé des empreintes de pas que l’homme, devenu soucieux de sa nature, suivra lorsqu’il sera prêt.

 Patrice Gouez

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s