Les machinations de la nuit.

« Le rêve, ainsi que Freud l’avait noté, est la « voie royale » menant à l’inconscient. Mais plus nous avançons dans la connaissance de celui-ci, moins nous en discernons la nature. Si, en raison des nécessités thérapeutiques qui la pressaient, la psychanalyse avait commencé par y distinguer des contenus sexuels dont le refoulement est à l’origine de beaucoup de névroses, les recherches ultérieures y montrèrent une telle variété de contenus qu’il faut considérer pour le moins l’inconscient tel le double de la vie consciente. Bien plus, les images archétypiques en font plus qu’un double compensatoire: c’est une matrice des choses, la racine, le fonds germinal des créations humaines, les structures de l’être à partir desquelles la vie individuelle et la vie consciente s’élaborent, se construisent, se délimitent. saint-joseph-songeLe rêve pourrait dès lors se définir comme le médium par lequel l’inconscient cherche à se faire entendre du conscient afin de redresser ses erreurs et de le pousser vers son accomplissement. Il possède donc une fonction régulatrice et motrice indispensable à la vie. De plus, les télescopages de temps et d’espace qui s’y produisent ainsi que les perceptions extra-sensorielles qui y affleurent témoignent de sa fonction transcendante et de la possibilité qu’il offre à l’homme d’appréhender la relativité du réel et sa propre place dans le processus universel.

Au point où sont arrivées les choses, l’étude des rêves paraîtrait devoir s’engager dans une impasse si elle demeurait aux seules mains des psychologues, et plus encore des médecins. Elle réclame désormais la collaboration des philosophes de l’imagination, des sociologues, des physiologistes, des physiciens et des chimistes. Nous nous trouvons au seuil d’une étude de l’image pour elle-même, de l’image spécifique et conçue tel un être vivant. La symbolique unilatérale des catégories d’images, telle que Freud l’avait imaginée, est aujourd’hui dépassée et insuffisante. Nous devons savoir pourquoi telle image apparaît plutôt que telle autre, comment elle s’est constituée dans l’histoire, quelles sont sa physique, sa chimie, ses correspondants organiques. 711x400_000_app1999112352989Une vaste encyclopédie des images oniriques, telle que Bachelard en a jeté les fondations /…/ devrait être l’oeuvre de l’avenir. /…/ De toute façon, la recherche devrait porter maintenant non plus seulement sur la relation de certains types de sommeil avec le fait brut de la remémoration onirique, mais sur la relation de ces états avec diverses sortes de rêves. De même, on n’arrivera à une juste compréhension de la nature archétypique des images que le jour où une investigation systématique du rêve des enfants aura été entreprise et, plus encore, du comportement onirique des aveugles-nés ainsi que des aveugles-sourds-muets de naissance. /…/
Si j’ai appelé ces processus des « machinations de la nuit », c’est en raison de ce qu’ils se déroulent le plus souvent à l’insu de la conscience éveillée et que, à ce titre, ils peuvent concourir à a ruine de l’individu et des cités. Sans doute, cette ruine elle-même peut être considérée, dans une certaine perspective métaphysique, telle une forme d’accomplissement. Mais l’homme doit conserver l’espoir de pouvoir utiliser à son profit les processus qui se déroulent en lui ou, tout au moins, d’accéder à leur connaissance et à une compréhension par où leur sens puisse éclater. reve-telepathie-communication

L’analyse des rêves se révèle dès lors un inappréciable moyen de connaissance de soi, une source de régénération morale et physique, d’inspiration et d’action.  »

Communiqué par Jean-Jacques Jaillat

(Raymond de Becker, « Les machinations de la nuit »,éd.Planète, 1965, pp.386-387 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s