Lettre à vous

Bonjour à toutes et à tous,

Je partage avec vous aujourd’hui « Lettre à Vous » extrait du livret d’étude (qui suit ce message), témoignage de mes différentes expériences imprimé généreusement par Jean-Michel Grandsire, éditeur, à l’occasion du 1er colloque des Réalités (In)visibles en Février 2017.

livret_etude
Livret d’étude de Sonia

Ce témoignage envoyé aux différents co-auteurs de l’ouvrage « Ovni et Conscience » édition JMG a permis la rencontre entre les expérienceurs et des intervenants multidisciplinaires au cours de cet événement qui fut générateur de nombreux autres projets.

Depuis l’écriture de cet extrait, 10 années se sont écoulées et d’autres expériences m’ont été donné à vivre. Et si certaines questions restent encore sans réponses il en est une à laquelle aujourd’hui je peux répondre. Qui je suis ?

Je suis Sonia, présidente de l’association Les Réalités (In)visibles créée suite à la demande profonde des participants et du public présent au colloque, mais surtout parce que pour moi c’était devenu évident, la réponse à toutes ces rencontres et expériences vécues avec l’Invisible.

espace dialogue 2018
Une soirée dédiée à l’espace de dialogue

Grâce à une équipe pleine de volonté, d’engagement et de patience, des manifestations telles que colloques, espace de dialogue autour de sujets sensibles comme l’ufologie, la vie après la mort mais aussi la médecine énergétique, la communication animale ou encore le chamanisme et la physique quantique… et ateliers de méditation Terre Univers sont organisés régulièrement, je n’oublie pas le soutien de nos élus locaux et partenaires sans qui ces manifestations n’auraient pas lieu.

Il est donc devenu pour moi évident d’informer le public avec le plus grand respect et sérieux avec des intervenants de qualité, pour certains des sommités scientifiques, sur les différents thèmes exposés ci-dessus mais pas seulement.

Une réponse claire m’est également sorti de cet enseignement et commune à d’autres expérienceurs vivant des EMI (état de mort imminente) et autres, mais aussi perçue chez les chamans et grand maître spirituel ou encore les spécialistes scientifiques écologiques au niveau mondial, a pointé du doigt comme une urgence, un cri d’alarme la catastrophe écologique que subit notre planète, la Terre.

Sonia_pont
Construire un pont entre l’homme et la nature …

Il est devenu donc pour moi une évidence d’ouvrir cette question de survie, d’urgence planétaire autour de Terre Mère, notre Maison, de réfléchir et mettre en action des moyens de soins et d’attentions à notre univers commun au cours des différentes manifestations futures organisées par notre association.

Je travaille dans un centre social et suis mère de 4 enfants vivant comme moi des expériences, je les accompagne dans ce chemin d’apprentissage qui est encore le mien. L’enseignement donné est long et difficile mais contribue à trouver l’harmonie avec notre environnement, à mettre en pratique le respect du vivant, à trouver l’équilibre et la Paix intérieur. Ces mondes devraient être ouverts et enseignés à tous.

Je suis aujourd’hui à la correction et réécriture du livret d’étude avec la participation de Nicolas Dumont psychologue et thérapeute trans-personnel, Sylvie Joubert sociologue et auteur et Jean-Jacques Jaillat philosophe et ufologue, cette fois pour une édition afin de partager ce témoignage et mes réflexions personnelles tirées de mes rencontres avec ces mondes enseignants.

Je vous invite à visionner la magnifique vidéo « Réenchantons le Monde » réalisé par Frédéric pour le colloque « Entre Chercheurs et Expérienceurs » organisé en février 2017 et de méditer là-dessus.

Lien de la vidéo : Réenchantement du monde

Merci,

Chaleureusement,

Sonia Jacobé


Lettre à Vous

Si j’avais des explications, des théories, des méthodes à vous exposer ou vous demander aujourd’hui ce serait difficile, voire impossible.

Si j’avais des réponses toutes faites, exactes, ce serait prétentieux et anormal.

Je ne peux vous expliquer ce que je ressens, ce que je comprends avec les mots, la réflexion et l’intelligence humaine que je connais. Je dis toujours qu’il faudrait inventer des mots quand il s’agit de parler de vous, mais je vais tenter de m’en approcher.

Avant de vous demander quoi que soit, si tant est-il que ce se soit possible, je sais que vous êtes suffisamment présent, en suspends près de moi pour savoir ce que je suis en train de faire par cette démarche, peut-être même que vous l’avez prévue, que ça fait partie de votre logique, que pour vous, c’est normal.

Autant quelque fois je peux l’accepter et faire comme si vous n’existiez pas, autant vous pouvez avoir une emprise sur mon existence, mes émotions, que je supplierai à genoux que tout s’arrête.

Je préférerai qu’on me dise que je suis schizophrène ou atteinte d’une tumeur cérébrale, que tout ceci résulte d’une quelconque pathologie, seulement voilà, une pathologie ne confirme pas des événements anticipés dans l’avenir. Mais vous savez déjà tout cela.

J’aurai préféré être une artiste avec une imagination débordante et sortir tout ça dans un roman de science-fiction, ou encore peindre et dessiner des planches fantastiques mais je ne le peux pas, parce que tout ceci ne résulte pas de mon imagination. Mais vous savez déjà tout cela.

Je vous ai cherché dans mon histoire pour savoir si je n’avais pas construit votre monde pour échapper au mien, fuir ma réalité. Tout au long de ma thérapie, j’ai travaillé sur moi, mes épreuves, mes douleurs, mes faiblesses. J’ai tout passé au peigne fin mais vous êtes encore là, de plus en plus présent, étouffant. Plus j’ai voulu vous occulter, plus vous vous êtes manifesté et de différentes manières. J’ai crié votre présence, j’ai voulu la fuir, faire barrage, la nier, être enfin seule !

Alors vous vous faites discret et arrive sur mon chemin des solutions rapides, des coups de baguette magique, du répit. Comme une récompense tenir bon, aller jusqu’au bout, mais jusqu’au bout de quoi, pour aller où ? Pourquoi ? Pour qui ?

J’ai accepté le don de clairvoyance, les phénomènes qui se manifestent autour de moi, toutes ces certitudes anticipées et confirmées, ces rêves prémonitoires, ces télépathies inconscientes, cet ovni. Ces êtres sur qui j’ai levé le voile, perdus dans l’obscurité de ma conscience. Vous m’avez fait vivre des choses terribles ! Des émotions inconnues poussées à l’extrême, cette empathie sur-développée qui me fait tordre de douleur, qui me fait verser des larmes de malheur, de désolation…Des larmes qui ne sont pas que miennes, mais celle du monde entier !

Toute cette violence, cette folie meurtrière des hommes, leur énergie à se détruire, cette fissure que connais notre Terre, notre Mère, cette mort lente…

Mon Dieu que j’ai hurlé tout ça, frappée à cœur ouvert. Je vous ai maudit pour cela ! Je me suis maudit pour cela. J’aurai voulu mourir… Et dans la seconde qui suit, pourtant si vide, si seule mais tellement VIVANTE. Je ne peux pas vous en vouloir, c’est si dur mais en même temps si VRAI.

Dans ces moments c’est comme si j’étais ce que vous êtes. Ma vie sans vous aurait été une thérapie difficile, une résilience, comme disait ma psy. Peut-être une vie professionnelle réussie, une vie sociale épanouie, une vie de famille normale. Un beau modèle de remise en question. Et voilà, je serai morte avec l’impression d’avoir bien vécu.

Mais avec vous je vis tout cela avec en plus la possibilité de toucher du doigt, je dirai du « Cœur » chaque étape de ma vie, chaque rencontre, chaque expérience, m’en empreignant, les digérant, pour n’en garder que le meilleur et en sortir grandie à chaque fois. C’est si dur et si beau en même temps. Tous ces signes, ces messages, ces ressenties qui m’ont fait prendre toutes ces directions, toutes ces émotions, celles des autres se mélangeant aux miennes, toutes ces décisions qui ont été des tournants dans ma vie et qui me rapprochent à chaque fois davantage de vous.

Ce trop-plein quand vous êtes trop présent, cette solitude si profonde quand je me sens perdue dans ce monde, cette absence de vous. Tellement d’extrêmes ! Comment vivre entre deux mondes ? Tellement de questions et tant d’incertitudes, tant de rationnel et d’impalpable, tellement de vérités et de mensonges, tellement de lumière et d’obscurité…

Je me perds dans tout ça, dans ce monde ici-bas, dans le vôtre, dans mon cœur. Je suis emplie de doutes et de questions, moi qui anticipe tout dans mes grandes certitudes, dès que je m’approche de vous, je n’ai pas de réponses exactes, certaines.

Dès que vous vous approchez trop de moi, vous me donnez et me prenez dans le même instant, si vide et si pleine en même temps, si vivante et si morte ! J’utilise des mots forts et pourtant si légers quand il s’agit de parler de vous. Mais vous savez cela. Vous prenez des formes différentes, vous communiquez de façon différente, vous agissez comme un enfant innocent ou comme la plus redoutable des armes.

Quand je vous ai vu dans le Verdon, j’ai d’abord cru à un joli tour de mon esprit, puis l’émoi m’a envahi, puis la vision s’est faite plus claire et ma réaction première fut la peur.

Puis vous vous êtes fait de Lumière, blanc, un blanc immaculé, sage, aérien…Vous vous êtes alors tourné vers moi, ma peur avait disparu, j’étais émerveillée par votre image, si grand, si beau, moi si petite et tellement remplie de Vous. A cet instant, l’Amour, la Paix, la Vérité étaient en moi, tout était si clair ! Aucune question ne m’est venue, le temps s’est arrêté, les larmes silencieuses ont coulé, des larmes d’extase, d’intense vérité, j’étais apaisée. Ma rencontre avec vous ce jour relevait d’un Miracle, un moment de grâce.

Je ne sais pas ce qui s’est passé, vous seul le savait mais depuis vous faites partie de moi comme une réponse à une question dont je ne connais pas le contenu. Cette émotion est si forte, cette certitude si exacte qu’elle me bouleverse, c’est en moi, si profondément en moi.

Qui êtes-vous ? Où êtes-vous ?  Pourquoi moi ? Pour quels objectifs ? Qui a besoin de l’autre et dans quel but ? Un enseignement ? Une initiation ? Une raison de survie, d’évolution ? Ou au contraire de manipulation, de destruction ? Pourquoi des méthodes de suggestion comme l’hypnose, voir manipulation psychologique ? Pourquoi pas au grand jour ?  Pourquoi entre deux mondes, deux réalités, qu’attendez-vous de moi ? Tant de questions et d’autres encore !

Pourquoi vivre dans le non-dit, dans le secret, si je comprends bien vos messages vous m’enseignez le contraire, ouvrir les dialogues, instaurer une communication relationnelle, ouvrir les secrets, réveiller les esprits, pourquoi ne pas mettre en pratique ce que vous enseignez vous-même ? De quoi avez-vous peur ? Quelles raisons vous pousse à instaurer un climat aussi flou voir destructeur pour qui n’est pas assez fort pour vous vivre.

Je sais que vous savez, vous savez tout sur tout, je sais que je sais quelque part au fond de moi.

Mais quand ? Quand le monde pourra-t-il savoir ? Nous faisons des avancées prodigieuses partout de par le monde, mais des avancées qui peuvent aussi nous détruire, les générations futures, notre planète. Qui alors se souviendra de vous ? Qui parlera de votre existence ?

Autant je peux être rassurée sur le devenir de l’homme par ce que tout n’est pas mauvais, il existe un espoir, l’Amour et les humains qui en sont dotés, j’ai été sincèrement moi-même étonné du bon de l’homme malgré mes malheurs. De grands hommes et de grandes femmes me permettent de croire en un avenir meilleur, ça, c’est dans mes grands moments idéalistes.

Et à d’autres moments j’aspire à une fin, une apocalypse pour un recommencement, tant l’homme est capable des pires horreurs, par soif de pouvoir, par bêtise, jusqu’à se détruire lui-même…

Mais vous ? Pourquoi partager avec certains et pas d’autres ? Agir sur certains événements et pas d’autres ? Pourquoi laisser vivre et laisser mourir ? A une certaine époque, on croyait que seuls les dieux avaient ce pouvoir sur les hommes, êtes-vous Dieu ? Je ne crois pas en Dieu et je suis bien trop petite pour croire qu’un dieu s’est arrêté sur ma vie, avoir un quelconque intérêt pour ma personne. Si vous étiez Dieu, vous n’auriez pas besoin de nous.

Nous arrivons à novembre, vous savez que cette période n’est pas celle que je préfère, celle où vous vous manifestez souvent. Tout comme vous savez pourquoi je vous écris aujourd’hui, pourquoi cette colère, cette révolte ? Je sais que vous me répondrez, par une manifestation, un signe, un message. Vous me laissez mon libre arbitre, une vie normale, jusqu’au moment où vous décidez de vous adresser à moi, à mes enfants ou encore à l’homme qui partage ma vie, vous n’épargnez personne. De quel droit et dans quel but vous permettez-vous de violer mon espace, vous insinuer dans ma vie ? Mon corps, mon âme, mes émotions ne sont pas un support comme les cartes le sont au cours d’une séance, je vous l’interdis ! Je n’ai plus prise, plus de contrôle, ce n’est pas égal, ce n’est pas équilibre, contraire à ce que je suis, en contradiction avec ce que vous êtes. Voilà les raisons de cette lettre à vous.

Vous ne me faites pas peur, je sais qu’on ne doit pas vous craindre, mais je veux des réponses et non pas La réponse, seulement pour que les choses soient plus claires entre vous et moi, surtout pour être en accord avec moi-même.

Je veux connaître le sens à votre existence, la raison pour laquelle je vous ai trouvé si beau dans le Verdon, un être divin, un être d’Espoir, de Connaissance, de Pardon, de Tolérance. Un Être de Lumière.

Mais aussi quelle raison à ce mystère autour de vous, qu’est-ce qui vous pousse à nous faire vivre ces manifestations, qui sont pour certaines un non-sens quand d’autres au contraire changent radicalement non seulement le cours des choses, mais nous changent profondément en soi.

Tous ces ressentis, cette tristesse, cette désolation concernant notre Mère Nature, que d’autres êtres savent me transmettre, le même message que vous, mais communiqué d’une façon si brutale ! Pourquoi faire si mal ? Ces êtres apparus une nuit, une nuit d’impuissance où tout vous est pris et où l’on vous remplit de tout…Est-ce vous ? L’impuissance et la peur ne sont pas des moteurs qui font avancer, le monde a traversé des tyrans, des maîtres de guerre et de puissance destructrice, je sais que vous ne faites pas partie de ceux-là, nous serions tous soumis ou morts. Alors ?

Je ne sais pas qui vous êtes, ce qui m’amène à me demander qui je suis.

 Petite Sonia

Octobre 2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s