Un œuf d’une des momies de Nazca aurait un embryon !

« Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours existé » A. Shopenhauer

ALIEN PROJECT  -  Les Etres de Nasca - page 6

POUR LA PREMIERE FOIS, une présentation officielle à haut niveau d’une grande découverte archéologique au PEROU.

 La conférence du 19 novembre 2018 à LIMA – PÉROU

au Congrès de la République Péruvienne à l’initiative du député Armando Villanueva  

Avec vidéos des exposés traduites en français ! 
https://www.the-alien-project.com/momies-de-nasca-josefina/
https://www.the-alien-project.com/momies-de-nasca-victoria/

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6
ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

Photo : de g à dr ( Conférence de Presse) : José de la Cruz Rios – Mexique (Biologiste) – Thierry Jamin – Cusco  (Archéologue Historien Géographe) – Dr Salas Alfaro (Docteur en Radiologie et Scanners) Cusco Pérou – Le Congressiste A. Villanueva (Pérou) – Dr José Salce Benitez (Expert en Médecine Légiste Armée Mexicaine – Mexico) – Clara Martinez (Dr en neurosciences et épi-généticienne) – Dimitri Galedki – (Médecine faciale université de St Petersburg – Russie)

Sous l’égide du congressiste Armando Villanueva auteur du projet de loi pour la PRESERVATION OFFICIELLE des momies de Nasca, une présentation officielle des résultats d’analyses au Congrès de la République du Pérou a eu lieu LE 19 NOVEMBRE 2018 à 9h (Pérou) et 15h (France) avec les célèbres journalistes Jois Mantilla, de Lima, et Jaime Maussan, de Mexico, son équipe de Tercer Milenio, et l’équipe nord-américaine de Gaia.com. La présentation officielle des derniers résultats ADN, C14, histologiques, tomographiques, etc. seront diffusés en direct depuis le Congrès de la République du Pérou, en streaming, en langue ESP sur la chaîne Tercer Milenio et en français sur la chaîne WEB Nurea TV. Une conférence de presse a suivi cette présentation.  

A cette occasion, tous les résultats des analyses ont été présentés : Les métaux, l’histologie, les datations C14, les analyses ADN, les scanners HD, etc…par les scientifiques et intervenants internationaux sur cette affaire historique; Après deux ans de travail acharné de la part de tous ces chercheurs, le moment est venu de faire connaître au monde cette découverte extraordinaire. Mais  les analyses continuent  pour aller encore plus loin dans cette affaire… !

La présentation des résultats

La Conférence de Presse

Le debriefing 

 Pétition « Momies de Nazca »

Le 19 novembre 2018 ont été présentés au Congrès de la République du Pérou, les résultats des analyses effectuées sur des corps d’êtres tridactyles, trouvés à Nazca (Pérou), appartenant à deux espèces et caractéristiques non humaines. Les résultats de l’analyse de l’ADN ont montré qu’il n’y a pas d’êtres similaires sur Terre. Les images de la structure physique des créatures selon les scientifiques qui les ont analysées ne ressemblent en rien à ce que l’on sait et les tests au carbone 14 ont donné un âge de 1000 ans et de 1780 ans. Nous demandons au gouvernement et au Congrès de la République du Pérou d’enquêter sur ces organismes au sein des universités et du ministère de la Culture du Pérou.

Soutenir cette demande

Iconographie du Pérou – montrant un être à 3 doigts et ses côtes  et un condor 

ALIEN PROJECT  -  Les Êtres de Nazca - page 6

LES RÉSULTATS DES ANALYSES DE JOSEFINA

Par le DR JOSE DE LA CRUZ RIOS – Mexico – Biologiste – Secrétariat de la Santé – Campeche
Mexique – Recherches en microbiologie

ALIEN PROJECT  -  Les Êtres de Nazca - page 6

(suite à la conférence au CONGRES DE LA RÉPUBLIQUE DU PÉROU le 19 novembre 2018)

Source photos scanners HD et tous les résultats ICI  the-alien-project.com/resultats-analyses

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

•Être tridactyle – •D’une taille de 58,50 cm – •Type humanoïde

Pas de dentition – Mais un système évolué de déglutition

•La déglutition passe par un canal derrière la colonne vertébrale

•Crane à morphologie unique (Yeux, nez)  •Ses yeux lui permettaient très vraisemblablement une vision à 180°

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6
ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

Appareil reproducteur complet et cohérent.

•Par un cloaque, on accède au vagin où se trouve le col de l’utérus, qui est relié à l’intérieur de l’utérus, puis par un allongement ou un oviducte, on trouve l’infundibulum où l’ovule est libéré dans la cavité abdominale, pour atteindre sa maturité et ensuite être expulsé par son passage dans le vagin et par le cloaque. 

ALIEN PROJECT  -  Les Êtres de Nazca - page 6
ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6
ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

•Il y a 3 œufs de taille variable (27, 34 et 25 mm) et dont la forme symétrique est caractéristique des reptiles.

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

•A l’intérieur on observe un conglomérat de matériel en état de calcification, sans développement embryonnaire, comme chez la plupart des reptiles quand la ponte des œufs a lieu.

Un quatrième œuf en développement (le point blanc au bout du conduit ovarien en violet)

ALIEN PROJECT  -  Les Êtres de Nazca - page 6.
ALIEN PROJECT  -  Les Êtres de Nazca - page 6

 Un EMBRYON dans l’un des oeufs de Josefina ! 

ALIEN PROJECT  -  Les Êtres de Nazca - page 6.
ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

•Présence d’un œuf d’environ 2,5 mm de diamètre au stade initial de développement, situé dans le canal ovarien de la cavité abdominale gauche. Ce qui indique qu’il était dans un état actif de reproduction.

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

Disque cervical triangulaire pas commun avec l’homme (rond)

•La clavicule est typique des oiseaux ou des dinosaures

9 paires de côtes, plus 2  côtes flottantes

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

•Absence d’omoplates

Mains de 3 doigts comprenant 4 phalanges 

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

•Pieds de 3 orteils comprenant 3 phalanges

•La main est composée d’un os carpien et de 3 doigts. Chacun d’eux ayant 3 phalanges se terminant par une griffe aplatie.

•Cette caractéristique tridactyle (3 doigts) est propre aux théropodes (dinosaures éteints).

•Pied tridactyle. L’épiphyse inférieure de l’os de la jambe se rétrécit dans sa partie médiane et sert de plante de pied avec un os à caractère creux, il n’y a pas d’os propre au pied.

•La morphologie du pied de ce spécimen rappelle en similitude celles de l’oiseau appelé casoar.

Ascendance commune 

Joséphina ne correspond pas dans son origine biologique à une ascendance commune d’espèces connues.

Mais il y a quelques relations anatomiques analogue avec les mains des dinosaures vélociraptors éteints, et avec des Archéoptéryx (un genre de dinosaures à plumes disparus).

Implant métallique de Josephina

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

Cet échantillon est composé en majorité de cuivre métallique (85% massique en moyenne pour les zones les plus pures), dont l’altération partielle est observée à travers la formation de produit d’oxydation comme la cuprite ou la ténorite, ou de minéraux d’altération comme l’atacamite ou la brochantite. Ce cuivre contient par ailleurs des impuretés (fer, soufre, …), qui pourraient être caractéristiques du minerai dont a été extrait le cuivre utilisé pour la conception de l’implant. Ces impuretés pourraient également donner des indications quant au mode d’extraction employé, notamment à travers la présence de soufre (extraction possible à partir de sulfures type chalcocite).

ALIEN PROJECT  - Archéologie interditeLes Etres de Nasca - page 6

Les concentrations de soufre et de chlore caractéristiques des produits d’altération observés tels que l’atacamite pourraient indiquer une altération ayant opérée dans un lieu à l’atmosphère riche en chlore et/ou en soufre, tels qu’un environnement côtier ou volcanique, ou dans un environnement pollué (usine, gaz d’échappement).

On observe également pour cet échantillon une signature chimique minérale (carbonate, silicates, sels), qui peut être la conséquence d’un apport exogène (gangue qui enveloppe l’implant) ou de cristallisations in situ à la faveur de certaines conditions.

Cet échantillon est tout à fait concordant en termes de composition chimique (cuivre dont la pureté perfectible est tout à fait compatible avec les méthodes de raffinage connues et accessibles à l’époque) avec un objet d’époque précolombienne.

Par ailleurs, les produits d’oxydation et d’altération observés mettent en jeu des processus lents et contribuent ainsi à corroborer l’ancienneté de l’objet dont est extrait l’échantillon, sous réserve que celui-ci n’ai été exposé à environnement très agressif (pollution atmosphérique).

La signature minérale observée irait également dans ce sens, en cas de cristallisation in situ (processus lent).

Source du texte : grepp-paranormal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s